UNE VOIX ANTICAPITALISTE CONTRE MACRON ET L'EUROPE FORTERESSE

UNE VOIX ANTICAPITALISTE CONTRE MACRON ET L'EUROPE FORTERESSE
participer à la souscription du NPA, merci pour votre aide

lundi 18 septembre 2017

CONSTRUISONS UN MOUVEMENT DE MASSE CONTRE MACRON


La grève du 12 a été un succès, avec plusieurs centaines de milliers de personnes en manifestation. Le jeudi 21 s’inscrit dans une période de mobilisation très importante : les routiers ont commencé leur mobilisation pour bloquer l’économie, la fonction publique sera en grève le 10 octobre, la France Insoumise appelle à manifester samedi 23 et, dans les universités, la résistance commence à s’organiser. L’épreuve de force avec le gouvernement a donc commencé, même si aujourd’hui, la mobilisation n’est pas unifiée.

Des attaques sans précédent

Il faut dire que le gouvernement met le paquet : il entreprend de casser le CDI avec le « CDI de chantier » que les patrons peuvent interrompre quand ils veulent ; il permet aux entreprises de réduire les salaires et les jours de congés dans les entreprises ; il facilite les licenciements abusifs ; et réduit les droits des représentants du personnel.

Il introduit la sélection dans les universités, souhaite casser le bac comme diplôme national. Il veut remettre en cause le statut de la fonction publique et des cheminot-e-s. Il réduit les libertés démocratiques.

Bref, il en met plein la tête à toutes les catégories de salarié-e-s !

Combattre le gouvernement des patrons
Le gouvernement a prévu d’attaquer tout le monde à peu près dans la même période car il veut provoquer une confrontation, la gagner et ensuite avoir les mains libres pour dégrader encore nos conditions de vie et de travail.

Nous sommes toutes et tous concernés par cette mobilisation, nous que Macron appelle les « fainéants ».

Il veut un monde où les salarié-e-s ne peuvent plus se défendre collectivement, où le chacun pour soi prend le dessus, où on accepte le sort inhumain fait aux migrant-e-s, où la concurrence capitaliste régit toutes les sphères de la société.

Nous voulons le retrait des ordonnances car nous avons besoin, au contraire, de réduire le temps de travail, d’augmentations de salaires, de l’interdiction des licenciements, de faire tourner les services publics en prenant l’argent là où il est : dans la poche des patrons !

Les profits du CAC 40 ont battu les records de l’année dernière, l’évasion fiscale continue, pourtant le gouvernement n’a pas d’argent ni pour les sinistrés d’Irma ni pour classes populaires en métropole.

Battons-nous pour gagner !

Toutes et tous, salarié-e-s du privé, fonctionnaires, routiers, jeunes... nous nous heurtons à la même politique, au même gouvernement.

Le NPA sera présent dans toutes ces manifestations pour construire le mouvement et y proposer d'unir nos forces, de se réunir dans les entreprises, dans les quartiers, pour construire un plan d’action, pour aller vers un mouvement de grève reconductible pour faire craquer ce gouvernement et obtenir le retrait des ordonnances.

Le NPA appelle à participer aux manifestations du 21 septembre qui auront lieu en Auvergne.

À Clermont-Ferrand, à 10H00 Place du 1er mai

Au Puy en Velay, 10h30 Place Cadelade


À Moulin, 15H00 place de l’Allier

À Montluçon, 15H00 Place Jean Dormoy

À Vichy, 15h00 devant la sous préfecture

À Aurillac, 15h00 devant le Palais de Justice

Le NPA s’adresse également aux autres forces politiques, syndicales, associatives, pour construire un grand mouvement unitaire contre le gouvernement.

Construire la mobilisation doit aussi, pour nous, constituer une prise d’élan pour mettre un coup d’arrêt au pouvoir de Macron, ce président qui, du haut de ses 16% de votes au premier tour de la présidentielle, veut décider à la place de millions de travailleurs/ses.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire