UNE VOIX ANTICAPITALISTE CONTRE MACRON ET L'EUROPE FORTERESSE

UNE VOIX ANTICAPITALISTE CONTRE MACRON ET L'EUROPE FORTERESSE
participer à la souscription du NPA, merci pour votre aide

mardi 6 juin 2017

LÉGISLATIVES 2017 : RÉPONSE AU COURRIER DU CDAL 63 (Comité Départemental d’Action Laïque

Pour lire le courrier reçu : ICI


Notre réponse :



Madame, Monsieur

Nous avons lu attentivement votre courrier ainsi que vos questions. Voici nos réponses.

1. Conception de la laïcité et champs de mise en application

Le principe de laïcité écarte les religions de l'appareil d'État et garantit en même temps la liberté de conscience - religieuse ou pas - et de pratique, non seulement dans l'espace privé, mais dans la rue et le débat public : l'espace sociétal de la démocratie doit donc être distingué de l'appareil d'État.

2. abrogation de la loi Debré

Nous sommes pour l’abrogation des lois antilaïques Debré et autres comme nous luttons en permanence contre toute privatisation et marchandisation de l’enseignement. Nous défendons par ailleurs la nationalisation de l'enseignement privé confessionnel ou non. Pour nous tout argent public , doit aller à l’école publique.

3. Abrogation du statut Alsace Moselle

Nous sommes certes favorables à l’abolition de concordat en Alsace Moselle ( et non pas à l’abolition du statut de l’Alsace Moselle en général qui est, sur le plan de la protection sociale, plus avancé que la législation française).

4. rôle , place et financement des services publics

Pour nous les services publics sont indispensables, ils permettent de favoriser l’égalité entre tous . Nous somme pour la défense des services publics ainsi que la création de nouveaux afin de répondre aux besoin de la population, en développant des services publics de proximité et de
qualité, gratuits ou à très bon marché : pour l’éducation, pour la santé, mais aussi pour le logement, la culture, les activités sportives ou l’accès aux biens de première nécessité comme l’eau ou
l’électricité.

Cela n’est possible qu’en cessant le démantèlement et la privatisation des services publics voulus par les gouvernements successifs et l’Union européenne et en réquisitionnant les grands groupes capitalistes de l’énergie, de la santé et du transport et de l’eau.
Nous sommes pour des services publics sous le contrôle des travailleurs et des usagers.

Pour financer les services publics, nous voulons prendre l’argent là où il est.
Nous exigeons :
- l’annulation de la dette(L’arrêt immédiat du paiement de la dette et de ses intérêts)
-L’arrêt des cadeaux fiscaux aux riches et aux grandes entreprises
- la réquisition des banques
- la lutte contre l’évasion fiscale
-la baisse des indemnités des élus qui doivent correspondre aux salaires moyen d’un ouvrier

Nous sommes pour une répartition des richesses pour servir l’intérêt du plus grand nombre et non ceux de quelques privilégiés.


5. mise en œuvre de l’égalité des droits, notamment de l’égalité femmes-hommes, l’inclusion des personnes en situation handicap

Pour l’égalité femmes-hommes, nous voulons :
-L’avortement et la contraception libres, gratuits et accessibles, des centres IVG et des maternités partout sur le territoire pour répondre aux besoins, l’allongement du délai légal de l’IVG à
24 semaines.
-Un service de la petite enfance public et gratuit.
-L’égalité des salaires, la fin de la précarité, la réduction du temps de travail pour toutes.
-Des moyens pour accueillir les femmes victimes de violences (logement, formation des personnels qui y sont confrontés…), la régularisation de tous les sans-papiers, l’asile pour les femmes victimes de violences, l’accès immédiat aux soins pour toutEs.
-L’annulation des réformes néolibérales (Hirsch, Touraine, etc.) dans le domaine de la santé publique.
-L’abrogation des lois discriminant et stigmatisant les femmes plus particulièrement les musulmanes.
-Une éducation non sexiste.

Pour l’inclusion des personnes en situation de handicap, nous voulons :
-Le respect des quotas d’obligation d’emploi de 6 %, le maintien dans l’emploi des salarié-e-s du secteur ordinaire se retrouvant en invalidité.
-Droit effectif à l’éducation et à la scolarisation, avec les structures et les accompagnant-e-s (AVS), titularisé-e-s, nécessaires.
- Pour un service public d’aide à domicile géré au niveau des communes.
- Pour un service public du logement comprenant des appartements adaptés et des appartements thérapeutiques comme alternative aux foyers de vie.
- pour un véritable service des transports publique gratuit accessible à tous les handicaps,

Nous demandons aussi la création d'une nouvelle branche de la sécurité sociale pour couvrir
la perte d’autonomie liée au handicap.

Nous sommes pour l’égalité des droits, chaque personne quelque soit sa situation de handicap ou non a le droit de participé à la vie de la cité, d’avoir les mêmes loisirs que tout le monde et tout doit être fait pour leur permettre de le faire dans de bonne conditions en favorisant l’accessibilité des lieux où se déroulent ces activités.

Pour nous, c’est aux personnes ayant un handicap ou bien leurs proches de prendre leurs affaires en main en lien avec le personnel qui les accompagne dans la vie quotidienne. Car ils sont les plus en même de connaître ce dont ils ont besoin.

C’est en luttant tous ensemble, contre les oppressions et les discriminations que nous arriverons à obtenir des avancées pour l’égalité des droits de tous.

Salutations fraternelles



Sandrine CLAVIERES

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire